fbpx

La Soucoupe des Bassins à flot

Situé dans le bassin à flot n°1 au niveau du Hangar G2, Le Vaisseau spatial de l’artiste britannique Suzanne Treister fait partie d’un ensemble de trois oeuvres aussi appelé un triptyque.Ce triptyque s’intitule « Les vaisseaux de Bordeaux ». Réalisées dans le cadre de la commande artistique « Garonne » portée par Bordeaux Métropole, les deux autres créations sont :

–Le Puits / Bibliothèque sur la technique, Quai de Queyries à Bordeaux

L’Observatoire / Bibliothèque de science-fiction,
dans la coupole du Grand Équatorial de L’Observatoire de Floirac

L’ensemble a pour vocation de susciter des réflexions autour des notions d’utopie, de contre-utopie et de technologie de pointe en rapport avec l’histoire de Bordeaux et de la technicité qui entoure la Garonne. Cette volonté est liée au ressenti et à la prise de conscience de l’artiste face à l’insertion grandissante de la technologie à Bordeaux notamment pour éviter que la ville ne soit submergée par les eaux.

En effet, pendant une visite organisée afin de présenter aux artistes Bordeaux et sa région, Suzanne Treister a été surprise par la présence d’épaves de la Seconde Guerre mondiale encore présentes et de restes de navires visibles dans la Garonne. Elle a également visité un bunker allemand près de Soulac guidée par l’un des fils de ceux qui avaient été contraints de le construire. 

Cette sculpture fait référence à l’idée de sortir une épave de la Garonne pour la transformer en quelque chose d’autre afin incarner le processus physique de transformation. L’artiste a imaginé qu’un des navires de guerre français en décomposition puisse devenir un vaisseau spatial qui emporterait l’histoire vers un avenir hypothétique en forme de rappel de la guerre et d’encouragement à envisager un avenir différent.

 

Au Suivant Poste